Stages à Haïti avec la Confédération Panaméricaine

Le projet initié il y a quelques mois avec la Confédération Panaméricaine a été réalisé du 24 au 30 août à Port au Prince à Haïti.

Il s’agissait d’un stage d’entrainement de jeunes de moins de 15 ans et d’un stage parallèle pour leurs entraîneurs.

Ces activités ont concernés cinq des six fédérations francophones du continent américain : Canada (avec le Québec et le Nouveau Brunswick), Martinique, Guadeloupe, Guyane et Haïti. Seule Sainte Lucie était absente.

21 jeunes ont pris part au stage et 7 entraîneurs se sont formés.

Cofinancé par la PanAm et l’AFB, ce projet a également reçu une contribution importante du Comité Olympique haïtien qui a pris l’hébergement et les repas de tout le monde, ainsi que les visites locales, à sa charge.

 

Ces stages ont été encadrés par Didier Nourry et Olivier Bime (responsable de l’opération) pour l’encadrement des jeunes et Guillaume Gailly pour la formation des entraîneurs. A noter que celle-ci donnait une certification du niveau 1 de la BWF.

La reconduction de cette action est envisagée tant elle a donné satisfaction aux différentes parties prenantes.

 

Championnats du monde

Cette semaine ont lieu du 21 au 27 août à Glasgow en Ecosse, les 23 èmes championnats du monde de badminton

Plusieurs joueurs francophones étaient présents.
L’avant dernier francophone en lice Brice LEVERDEZ n’a rien pu faire contre la tête de série numéro 10 Tian HOUWEI 21-14 21 8

Après son exploit du premier tour contre LEE Chong Wei 21-19 22-24 21-17, Brice a battu le croate ZVONIMIR DURKINJAK 16-21 21-19 22-20

Badminton – Badminton World Championships – Glasgow, Britain – August 22, 2017

 

 

 

 

 

Les français Bastien KERSAUDY et Julien MAIO en double , Emilie LEFEL et Anne TRAN, Lorraine BAUMANN et Audrey FONTAINE en double, et Lucas Corvée en simple ont perdu au deuxième tour.

Tout comme les belges MATIJS DIERICKX et FREEK GOLINSKI , les estoniennes KRISTIN KUUBA  et HELINA RUUTEL , les suisses NADIA FAKHAUSER  en double avec SANNATASAH SANIRU et Sabrina JAQUET ou encore la bulgare MARIYA MITSOVA

Nous souhaitons bonne chance à la dernière francophone encore en lice et thailandaise RATCHANOK INTANON (8)Elle affronte aujourd’hui (vendredi) Chen YUFEI la tête de série numéro 9 pour une place en demi-finale

Akwaba au badminton francophone à Abidjan !

Voici le récit de Nicolas Guerin qui est volontaire à l’Association Francophone de Badminton.

Du 21 au 30 juillet 2017 se sont déroulés en Côte d’Ivoire à Abidjan les huitièmes Jeux de la Francophonie. Accompagné par Olivier Bime, son tuteur à l’AFB, Nicolas a rejoint sur place la fédération ivoirienne de Badminton et son président Honoré Zolobé. Il nous raconte aujourd’hui cette expérience francophone riche en souvenirs sur le site de l’AFCNO (Association Francophone de Comités Nationaux Olympiques)

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous le lien

http://www.afcno.org/2017/08/16/akwaba-au-badminton-francophone-a-abidjan/

Rencontre avec Jérome Agnimel et Ousmane Ouedraogo

 

 

 

 

Avant de repartir en France, Nicolas Guerin a prolongé sa mission des animations périphériques d’Abidjan en allant rendre visite le 3 août à Guymax, entraineur du club de Dabou, ville à 1 heure d’Abidjan.
Rencontre avec deux sportifs : Akpa Jerome Ibrahim AGNIMEL et Ousmane OUEDRAOGO , deux jeunes U 19 qui progressent vite.
Entretien avec eux pour mieux les connaître, leur style de jeu, leurs tournois passés ou futurs, leurs concurrents et leur club. Nous avons également évoqué d’autres sujets tel que le problème du matériel de badminton, très cher en Côte d’Ivoire ou encore le manque d’infrastructures.
Le club de Dabou qui comporte une trentaine de jeunes se déroule en plein air et ne cesse d’avoir de nouveaux adhérents.

 

 

 

 

 

Immersion à Dabou :
Entretien avec Jérôme Agnimel :

Jérôme Agnimel est 3ème au classement en U19, 1354 ème en simple et 1032 ème double.

Nicolas Guerin : Bonjour je m’appelle Nicolas Guérin, je travaille à la fédération française de badminton pour l’AFB.
Après les jeux de la francophonie, je voulais venir à Dabou car Guymax était avec nous aux jeux. Il m’a parlé de ce club qui a l’air de se développer petit à petit.
J’avais quelques questions à te poser pour en savoir plus.

Nicolas Guerin : Depuis combien de temps t’entraînes tu ici ?

Jérôme Agnimel : Ça fait pratiquement 2 ans

Nicolas Guerin : Quels sont tes résultats nationaux ?

Jérome Agnimel : Sur le plan national je suis 3 ème au classement en U16

Je suis 1354 ème en simple et 1032 en double

Nicolas Guerin : A quels tournois as-tu participé ?

Jérôme Agnimel : Les internationaux de Côte d’Ivoire est un mon dernier tournoi auquel j’ai participé.

Nicolas Guerin : Car là tu as quel âge actuellement

Jérôme Agnimel : 16 ans

Nicolas Guerin : Quels sont tes objectifs de tournois dans le futur ?
Jérôme Agnimel : J’aimerais si possible être parmi les meilleurs possibles du continent

Nicolas Guerin : On m’a parlé d’une action en Chine, est ce que tu peux m’en dire plus ?

Jérôme Agnimel : Nous serons peut-être deux à partir, Ousmane et moi à partir pour progresser et améliorer notre niveau de jeu.

Nicolas Guerin : Concernant ton jeu ici, comment tu pourrais me le décrire. Quels sont les coups que tu n’aimes pas trop ?

Jérôme Agnimel : Ce qui me fatigue c’est mon côté revers et ma concentration.

Nicolas Guerin : Parce que tu te fatigues vite c’est ça ?

Jérôme Agnimel : Oui

A l’inverse, quels sont les coups que tu apprécies. Les entraineurs t’ont aidé à améliorer certains coups, si oui lesquels ?

Jérôme Agnimel : Le smash et mon jeu à pied parce que du coup c’est ce que j’ai appris ici.

Nicolas Guerin : Il y a deux parties ici, il y a une partie entrainement mais vous faites également des matchs, régulièrement à l’entraînement.
Qui est le joueur que tu aimes le plus affronter ?

Jérôme Agnimel : J’aime beaucoup affronter Ousmane Ouédraogo et c’est celui que j’ai le plus affronté.

Nicolas Guerin : Est-ce que tu pourrais dire qui a gagné le plus de fois entre vous deux ?

Jérôme Agnimel : C’est à peu près pareil.
Nicolas Guerin : Je lui demanderais si c’est pareil… (rires)

Vous êtes 30 dans le club c’est ça

Jérôme Agnimel : Oui pratiquement

Nicolas Guerin : A part Ousmane est ce que tu as d’autres rivaux ?

Jérôme Agnimel : Oui

J’ai un rival, Franck Zolobe, qui a moins joué ces derniers temps car il manque de matériel

Nicolas Guerin : Parce que Franck Zolobe est classé combien lui ?

Franck Zolobe est classé 2 eme au niveau national et 5 eme au niveau africain

Nicolas Guerin : Où sont les salles où il est possible de jouer à Abidjan ?

Jérôme Agnimel : ll y en a une salle Treichville, au « Calao » et à « Equinoxes »

Nicolas Guerin : Est-ce que tu peux me dire combien coute une raquette en Côte d’ivoire en francs CFA (ndlr 1 euro = 650 francs)

Jérôme Agnimel : 199 000 francs CFA

Nicolas Guerin : Et une boite de volants en plastique coûte entre 15000 et 20000 francs CFA

 

 

 

 

 

 

Interview Ousmane Ouedrago :

Ousmane Ouedraogo est en U19 classé 1 ivoirien et 14 africain.

Il est 938 ème mondial en simple, 1032 en double hommes et 1348 en double mixte.

 Nicolas Guerin : Ça fait combien de temps que tu fais du badminton ici ?

Ousmane Ouedraogo : Ça fait 2 ans

Nicolas Guerin : 2 ans à Dabou ok, j’imagine tu as fait plusieurs tournois quels sont tes résultats ?

Ousmane Ouedraogo : J’ai fait les internationaux de Côte d’Ivoire, j’ai perdu en huitièmes de finale. Aux Internationaux du Bénin, j’ai été éliminé au 1 er tour. Et aux Internationaux du Cameroun, j’ai été éliminé en quarts de finale.

Nicolas Guerin : Parce que du coup tu dis que tu t’entraines depuis 2 ans, vous êtes combien dans ce club ?

Ousmane Ouedraogo : Nous sommes une trentaine

Nicolas Guerin : Combien y a-t-il d’entraineurs à part Guymax ?

Ousmane Ouedraogo : Un autre entraineur est présent.

Nicolas Guerin : Les entrainements vont de quelle période à quelle période ?

Ousmane Ouedraogo : Du premier trimestre au troisième trimestre.

Nicolas Guerin : Les terrains sont en plein air, ce n’est pas trop dur niveau conditions climatiques, quand il pleut trop ? Quand il y a trop de vent j’imagine que vous ne jouez pas forcement ? Comment ça se passe ?

Ousmane Ouedraogo : Quand il pleut et qu’il y a trop de vent, on ne joue pas, on arrête. Nous n’avons déjà pas joué 3 jours consécutifs une fois.

Nicolas Guerin : Pour parler de ton jeu, quels sont les coups que tu aimerais améliorer ?

Ousmane Ouedraogo : Les coups que j’aimerais améliorer, il y a mon côté revers, ça me fatigue un peu.

Nicolas Guerin : Et à l’inverse les coups que tu préfères ?

Ousmane Ouedraogo : Je préfère les smashs ainsi que les amortis.

Nicolas Guerin : Et du coup vous êtes 30, ça va de quel âge à quel âge ?

Ousmane Ouedraogo : Les âges varient de 10 à 16 ans.

Nicolas Guerin : Et tu te vois continuer longtemps dans le badminton ?

Ousmane Ouedraogo : Oui

Nicolas Guerin : Car du coup tu es en quelle classe actuellement ?

Ousmane Ouedraogo : Je suis en Seconde.

Nicolas Guerin : Vous êtes 30, est ce que tu sais ça a augmenté par rapport à l’année dernière ?

Ousmane Ouedraogo : Au début on était 2 avec Jérôme, et maintenant cela va jusqu’à une trentaine.

Nicolas Guerin : Par contre comment ça marche, bouche à oreille, il y en a un qui dit à ses amis de venir et ils viennent ?

Ousmane Ouédraogo : Oui quand nos amis nous voient jouer on leur dit que c’est intéressant et de venir s’inscrire.
Nicolas Guerin : Parce que c’est gratuit, ou est ce qu’il faut payer pour assister ses leçons ?

Ousmane Ouedraogo : C’est gratuit si on veut s’inscrire et on nous prête des raquettes si on n’a pas d’argent pour pouvoir en acheter une.

Nicolas Guerin : En tout cas je pense qu’en matière de communication c’est bien, si vous êtes passés de 2 à 30, il y a une progression de 28 et ça peut encore progresser.
Je vous conseille même de faire des petites affiches, d’en parler un peu au tour de vous…

Ousmane Ouedraogo : Pour les compétitions nationales, quand on va y participer, nos amis viennent nous voir cela donne envie à nos amis de pratiquer à leur tour.

Nicolas Guerin : Pour terminer, tes prochaines échéances, quels sont les prochains tournois où tu aimerais participer ? Je sais qu’il y a les internationaux de Côte d’Ivoire prochainement ?

Ousmane Ouedraogo : J’aimerais faire le tournoi d’Ile Maurice mais à cause de l’avion c’est plutôt cher. Il faut avoir les moyens.

Nicolas Guerin : Je te souhaite bon courage et bonne continuation et j’espère que tu vas continuer à apprécier et à faire autant de bons résultats comme tu le fais actuellement.

Cameroun International

La Fédération Camerounaise de Badminton organisait un tournoi Futures Séries à Yaoundé du 13 au 16 juillet avec une dotation de 3000$ pour cette première édition. Pari réussi par la Présidente Odette Assembe et son équipe.

 

En effet, pas de problèmes organisationnels, accueil de cinq délégations étrangères (Inde, Jordanie, Egypte, RDC Congo et Côte d’Ivoire), officiels locaux certifiés par la Confédération Africaine, et résultats encourageants pour les badistes locaux.

Les médias locaux avaient suivi et le Ministre des Sports et de l’Education Physique, le Dr. Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt a assisté aux finales.

Les finalistes :

  • SH: Alshannik (JOR) bat Sahil Sipani (INDIA) : 19-21, 21-17, 21-17
  • SD : Hana Hesham (EGY) bat Akoumba Ze (CMR) : 21-18, 21-06
  • DH : Alshannik/Nayef (JOR) battent Elgamal/Mostafa (EGY) ; 21-12, 21-15
  • DD : Guefack/Mbas (CMR) battent Mbida/Ngadjui (CMR) ; 21-09, 21-10
  • DMx: Owona N/Mbas (CMR) battent Bitep P/Mbida R(CAM) : 21-06, 21-19

Côté camerounais, il faut souligner l’excellent comportement en SH de Soudi Mamoudou (16 ans) qui se hisse en quart après deux belles victoires et en SD de Akouma Ze (14 ans) qui atteint la 1/2 finale.

Enfin, le peu d’inscrits en DD (3 équipes) et en DMx (6 équipes) toutes camerounaises ont permis au pays hôte d’inscrire son nom au palmarès.

 

En direct des jeux de la francophonie !

Déjà 4 jours d’animations  périphériques à Abidjan. Les trois premiers jours d’activités se sont déroulés à Youpougon, où de nombreux participants ont pu apprendre la pratique du badminton.

 

 

 

 

L’important était d’alterner le côté ludique tout en leur permettant un apprentissage et qu’ils aient envie de s’inscrire et de revenir dans les clubs à proximité.

Les enfants ont pu gagner des lots en jouant sur  le mur à cibles ou encore en améliorant leur technique.
Hier, mercredi 26 juillet, d’autres jeunes ont pu continuer leur pratique du badminton à Port-Bouet.

De nombreux ateliers étaient mis en place, (technique du revers, coup droit, service, matchs, ou encore de viser certaines zones précises.)

Pour continuer son développement en Afrique et dans le monde entier, l’Association Francophone de Badminton est venue à Abidjan représentée par Olivier BIme et Nicolas Guerin afin d’aider le président ivoirien Honoré Zolobé et son équipe.

L’objectif est bien évidemment que le badminton devienne discipline officielle de futurs jeux de la francophonie et qu’il se développe davantage en Afrique.

Vous pourrez voir d’autres photos sur le Facebook de l’AFB

 

J-4 Jeux de la Francophonie à Abidjan

J-4 avant 8es Jeux de la Francophonie qui auront lieu à Abidjan du 21 au 30 juillet 2017
 
Venez découvrir ou redécouvrir les autres facettes de cette discipline olympique durant les Animations Périphériques.
Voici le programme qui pourrait s’étendre à Vassal et sur d’autres sites selon le #CNJF
N’hésitez pas à en parler autour de vous pour qu’il y ait un maximum de personnes qui testent nos activités badminton.
Nous serons plusieurs de l’AFB à faire le déplacement.
Vous pourrez nous retrouver sur les fans zones de Koumassi et Yopoungon
 
On compte sur vous et à très vite !

Photos du Tournoi International du Bénin

Voici quelques photos du tournoi international du Bénin qui s’est terminé le 9 juillet et rappel des résultats avec le classement des nations

 

 

 

 

 

 

 

Rang Pays Médaille
OR ARGENT BRONZE
1 NIGERIA 4 3 9
2 INDE 1 0 0
3 GHANA 0 1 1
4 JORDANIE 0 1 0
5 EGYPTE 0 0 0
6 BENIN 0 0 0
7 CÔTE D’IVOIRE 0 0 0
8 OUGANDA 0 0 0
9 NIGER 0 0 0

 

 

Le tour du monde continue !

L’été continue avec de beaux tournois.

A Gatchina en Russie, beau parcours de Thomas Rouxel en argent après une finale perdue contre Pablo Abian, espagnol et tête de série numéro 1 du tableau.

Thomas 112 ème mondial a battu, pour en arriver là, un autre francophone MOREEL (tête de série numéro 6) en huitièmes, un finlandais KOJONEN (tête de série numéro 4) en quarts et une victoire contre le francophone Estonien Must (tête de série numéro 2) et 52 ème mondial en demi-finale.

 

En double dames, défaite de Palermo/ Delrue battues en finale contre la CHERVYAKOVA/ MOROZOVA, 23emes mondiales.

 

 

Le 9 juillet se terminait également le tournoi international du Bénin et victoire en finale de nombreux francophones nigérians : de Dorcas ADESOKAN en simple dames, d’Enejoh ABAH et Ibrahim ADAMU en double hommes, de Dorcas AJOKE ADOKAN  et Tosin Damilola ATOLAGBE  en double femmes et d’Enejoh ABAH et Peace ORJI  en double mixte

 

 
Au programme cette semaine le Yonex Canada Open et l’Open international du Cameroun !

Internationaux Côte Ivoire Séniors (29 juin au 2 juillet)

Les internationaux de Côte d’Ivoire avaient lieu ce week-end à Abidjan du 29 au 2 juillet.

Plusieurs finales pour nos sportifs francophones

 

 

Tout d’abord en simple hommes belle médaille d’or pour le nigérian Anuoluwapo JUWON contre la tête de série numéro 2 jordanienne Bahaedeen Ahmad ALSHANNIK 21/18 21/16 en 30 minutes

En double hommes défaite en finale des égyptiens Adham Hatem ELGAMAL et Mohamed Mostafa KAMEL, têtes de série numéro 3 contre les jordaniens Bahaedeen Ahmad ALSHANNIK et Mohd Naser Mansour NAYEF, têtes de série numéro 1 21/10 21/16 en seulement 20 minutes

En double femmes, défaite en finale des nigériannes Zainab MOMOH et Peace ORJI contre les Indiennes Simran SINGHI et Ritika THAKER (qui s’étaient affrontée en finale du simple femmes) 21/11 21/14

En double mixte, victoire par abandon des Nigérians Gideon BABALOLA avec Uchechukwu Deborah UKEH contre les Nigérians Enejoh ABAH et Peace ORJI