Internationaux de Côte d’Ivoire – Résultats

Olivier Bime, qui a encadré le stage de l’AFB avant la compétition, est revenu sur les finales de cette dernière, ayant eu lieu dimanche 3 avril.

« Les finales se sont parfaitement déroulées le dimanche 3 avril au Hall B du Palais des Sports de Treichville à Abidjan. Une salle bien chaude du côté des spectateurs enthousiastes et de la température puisqu’il faisait 38° et qu’il y avait… 97% de taux d’humidité !

Simple homme remporté sans surprise par le n° 1 africain virtuellement qualifié pour les JO de Rio, Edwin EKIRING (Ouganda). Il a cependant dû s’employer avec sérieux face à Gideon BABALOLA (Nigeria) qui a offert une belle résistance en prenant le second set. Dans le troisième set, Edwin a mis de la vitesse et agrandi le court pour inscrire son nom comme étant le premier joueur à remporter le rendez-vous ivoirien. Victoire en 45 mn 21-13 / 12 – 21 / 21 – 10.

En simple dames, c’est la favorite sri-lankaise Lekha SHEHANI qui l’emporte face à la nigériane Deborah U. UKEH, 21- 11 / 21 – 14.

En double messieurs, finale 100% ivoirienne puisque les deux équipes s’étaient débarrassées la veille des paires togolaise et béninoise. À ce jeu, les n°1 ivoiriens BALAKRISHAN – A . ZOLOBE l’emportent 21 – 8 / 21 – 12.

En double dames, il n’y avait que des ivoiriennes dans le tableau ; victoire de Céline BAKAYOKO – Johanne SAINT-BLANCAT 21 – 6 / 21 – 17. À noter que Johanne possède également la nationalité française et une licence au vieux club toulousain de l’AS Toulouse-Mirail.

Enfin, le double mixte a été remporté par les deux finalistes du simple BABALOLA – UKEH contre la paire béninoise OYEWOLE – ARISA 21 – 7 / 21 – 10.

Résultats complets bientôt sur http://www.tournamentsoftware.com

Et comme on était en Afrique et que les ivoiriens ont une réputation, avérée, de noceurs festifs, une session de danse, juste avant la cérémonie des récompenses, a permis de voir évoluer des joueurs de chaque nationalité appelés à montrer quelques pas devant un public très enthousiaste. Edwin a montré que là aussi il pouvait batailler au plus haut niveau…

Souhaitons longue vie à ce tournoi. Cette première était une réussite et il faut maintenant que ce tournoi prenne date et monte en puissance grâce à la participation des autres pays francophones. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*