Rencontre avec Jérome Agnimel et Ousmane Ouedraogo

 

 

 

 

Avant de repartir en France, Nicolas Guerin a prolongé sa mission des animations périphériques d’Abidjan en allant rendre visite le 3 août à Guymax, entraineur du club de Dabou, ville à 1 heure d’Abidjan.
Rencontre avec deux sportifs : Akpa Jerome Ibrahim AGNIMEL et Ousmane OUEDRAOGO , deux jeunes U 19 qui progressent vite.
Entretien avec eux pour mieux les connaître, leur style de jeu, leurs tournois passés ou futurs, leurs concurrents et leur club. Nous avons également évoqué d’autres sujets tel que le problème du matériel de badminton, très cher en Côte d’Ivoire ou encore le manque d’infrastructures.
Le club de Dabou qui comporte une trentaine de jeunes se déroule en plein air et ne cesse d’avoir de nouveaux adhérents.

 

 

 

 

 

Immersion à Dabou :
Entretien avec Jérôme Agnimel :

Jérôme Agnimel est 3ème au classement en U19, 1354 ème en simple et 1032 ème double.

Nicolas Guerin : Bonjour je m’appelle Nicolas Guérin, je travaille à la fédération française de badminton pour l’AFB.
Après les jeux de la francophonie, je voulais venir à Dabou car Guymax était avec nous aux jeux. Il m’a parlé de ce club qui a l’air de se développer petit à petit.
J’avais quelques questions à te poser pour en savoir plus.

Nicolas Guerin : Depuis combien de temps t’entraînes tu ici ?

Jérôme Agnimel : Ça fait pratiquement 2 ans

Nicolas Guerin : Quels sont tes résultats nationaux ?

Jérome Agnimel : Sur le plan national je suis 3 ème au classement en U16

Je suis 1354 ème en simple et 1032 en double

Nicolas Guerin : A quels tournois as-tu participé ?

Jérôme Agnimel : Les internationaux de Côte d’Ivoire est un mon dernier tournoi auquel j’ai participé.

Nicolas Guerin : Car là tu as quel âge actuellement

Jérôme Agnimel : 16 ans

Nicolas Guerin : Quels sont tes objectifs de tournois dans le futur ?
Jérôme Agnimel : J’aimerais si possible être parmi les meilleurs possibles du continent

Nicolas Guerin : On m’a parlé d’une action en Chine, est ce que tu peux m’en dire plus ?

Jérôme Agnimel : Nous serons peut-être deux à partir, Ousmane et moi à partir pour progresser et améliorer notre niveau de jeu.

Nicolas Guerin : Concernant ton jeu ici, comment tu pourrais me le décrire. Quels sont les coups que tu n’aimes pas trop ?

Jérôme Agnimel : Ce qui me fatigue c’est mon côté revers et ma concentration.

Nicolas Guerin : Parce que tu te fatigues vite c’est ça ?

Jérôme Agnimel : Oui

A l’inverse, quels sont les coups que tu apprécies. Les entraineurs t’ont aidé à améliorer certains coups, si oui lesquels ?

Jérôme Agnimel : Le smash et mon jeu à pied parce que du coup c’est ce que j’ai appris ici.

Nicolas Guerin : Il y a deux parties ici, il y a une partie entrainement mais vous faites également des matchs, régulièrement à l’entraînement.
Qui est le joueur que tu aimes le plus affronter ?

Jérôme Agnimel : J’aime beaucoup affronter Ousmane Ouédraogo et c’est celui que j’ai le plus affronté.

Nicolas Guerin : Est-ce que tu pourrais dire qui a gagné le plus de fois entre vous deux ?

Jérôme Agnimel : C’est à peu près pareil.
Nicolas Guerin : Je lui demanderais si c’est pareil… (rires)

Vous êtes 30 dans le club c’est ça

Jérôme Agnimel : Oui pratiquement

Nicolas Guerin : A part Ousmane est ce que tu as d’autres rivaux ?

Jérôme Agnimel : Oui

J’ai un rival, Franck Zolobe, qui a moins joué ces derniers temps car il manque de matériel

Nicolas Guerin : Parce que Franck Zolobe est classé combien lui ?

Franck Zolobe est classé 2 eme au niveau national et 5 eme au niveau africain

Nicolas Guerin : Où sont les salles où il est possible de jouer à Abidjan ?

Jérôme Agnimel : ll y en a une salle Treichville, au « Calao » et à « Equinoxes »

Nicolas Guerin : Est-ce que tu peux me dire combien coute une raquette en Côte d’ivoire en francs CFA (ndlr 1 euro = 650 francs)

Jérôme Agnimel : 199 000 francs CFA

Nicolas Guerin : Et une boite de volants en plastique coûte entre 15000 et 20000 francs CFA

 

 

 

 

 

 

Interview Ousmane Ouedrago :

Ousmane Ouedraogo est en U19 classé 1 ivoirien et 14 africain.

Il est 938 ème mondial en simple, 1032 en double hommes et 1348 en double mixte.

 Nicolas Guerin : Ça fait combien de temps que tu fais du badminton ici ?

Ousmane Ouedraogo : Ça fait 2 ans

Nicolas Guerin : 2 ans à Dabou ok, j’imagine tu as fait plusieurs tournois quels sont tes résultats ?

Ousmane Ouedraogo : J’ai fait les internationaux de Côte d’Ivoire, j’ai perdu en huitièmes de finale. Aux Internationaux du Bénin, j’ai été éliminé au 1 er tour. Et aux Internationaux du Cameroun, j’ai été éliminé en quarts de finale.

Nicolas Guerin : Parce que du coup tu dis que tu t’entraines depuis 2 ans, vous êtes combien dans ce club ?

Ousmane Ouedraogo : Nous sommes une trentaine

Nicolas Guerin : Combien y a-t-il d’entraineurs à part Guymax ?

Ousmane Ouedraogo : Un autre entraineur est présent.

Nicolas Guerin : Les entrainements vont de quelle période à quelle période ?

Ousmane Ouedraogo : Du premier trimestre au troisième trimestre.

Nicolas Guerin : Les terrains sont en plein air, ce n’est pas trop dur niveau conditions climatiques, quand il pleut trop ? Quand il y a trop de vent j’imagine que vous ne jouez pas forcement ? Comment ça se passe ?

Ousmane Ouedraogo : Quand il pleut et qu’il y a trop de vent, on ne joue pas, on arrête. Nous n’avons déjà pas joué 3 jours consécutifs une fois.

Nicolas Guerin : Pour parler de ton jeu, quels sont les coups que tu aimerais améliorer ?

Ousmane Ouedraogo : Les coups que j’aimerais améliorer, il y a mon côté revers, ça me fatigue un peu.

Nicolas Guerin : Et à l’inverse les coups que tu préfères ?

Ousmane Ouedraogo : Je préfère les smashs ainsi que les amortis.

Nicolas Guerin : Et du coup vous êtes 30, ça va de quel âge à quel âge ?

Ousmane Ouedraogo : Les âges varient de 10 à 16 ans.

Nicolas Guerin : Et tu te vois continuer longtemps dans le badminton ?

Ousmane Ouedraogo : Oui

Nicolas Guerin : Car du coup tu es en quelle classe actuellement ?

Ousmane Ouedraogo : Je suis en Seconde.

Nicolas Guerin : Vous êtes 30, est ce que tu sais ça a augmenté par rapport à l’année dernière ?

Ousmane Ouedraogo : Au début on était 2 avec Jérôme, et maintenant cela va jusqu’à une trentaine.

Nicolas Guerin : Par contre comment ça marche, bouche à oreille, il y en a un qui dit à ses amis de venir et ils viennent ?

Ousmane Ouédraogo : Oui quand nos amis nous voient jouer on leur dit que c’est intéressant et de venir s’inscrire.
Nicolas Guerin : Parce que c’est gratuit, ou est ce qu’il faut payer pour assister ses leçons ?

Ousmane Ouedraogo : C’est gratuit si on veut s’inscrire et on nous prête des raquettes si on n’a pas d’argent pour pouvoir en acheter une.

Nicolas Guerin : En tout cas je pense qu’en matière de communication c’est bien, si vous êtes passés de 2 à 30, il y a une progression de 28 et ça peut encore progresser.
Je vous conseille même de faire des petites affiches, d’en parler un peu au tour de vous…

Ousmane Ouedraogo : Pour les compétitions nationales, quand on va y participer, nos amis viennent nous voir cela donne envie à nos amis de pratiquer à leur tour.

Nicolas Guerin : Pour terminer, tes prochaines échéances, quels sont les prochains tournois où tu aimerais participer ? Je sais qu’il y a les internationaux de Côte d’Ivoire prochainement ?

Ousmane Ouedraogo : J’aimerais faire le tournoi d’Ile Maurice mais à cause de l’avion c’est plutôt cher. Il faut avoir les moyens.

Nicolas Guerin : Je te souhaite bon courage et bonne continuation et j’espère que tu vas continuer à apprécier et à faire autant de bons résultats comme tu le fais actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *