Actualités AFB

Interview de Richard Remaud pour Francs Jeux

Richard Remaud, Trésorier de l’AFB et Président de la FFBaD a accordé une interview au site Francs Jeux évoquant notamment la stratégie internationale de la France et le rôle de la francophonie. 

richard remaud ffbad

FrancsJeux: Comment s’articule la stratégie internationale du badminton français ?

Richard Remaud: Elle dépasse largement la seule volonté d’organiser sur notre sol des grandes compétitions internationales, même si nous avons musclé notre ambition dans ce domaine, avec un événement par an au cours des dix prochaines années, dont les championnats d’Europe en 2016. Nous avons entrepris, depuis deux ans, de placer des Français dans les instances internationales. Etienne Thobois préside l’Association francophone de badminton, dont j’occupe le poste de trésorier. Il siège également au bureau exécutif de la Fédération internationale de badminton (BWF). Jean-Marc Serfaty est directeur du développement de badminton Europe. Et je suis trésorier de la Confédération méditerranéenne. Nous avons également cherché à multiplier les échanges bilatéraux. Nous avons ainsi signé des accords avec la Chine, l’Angleterre, la Malaisie, le Danemark, l’Indonésie, le Japon… Dans le même temps, nous aidons les pays émergents, en Afrique notamment, à s’organiser et se développer. Nous l’avons fait avec la Côte d’Ivoire, le Rwanda, l’Algérie, la Centrafrique.

A quelle ambition répond cette stratégie internationale ?

Nous ne vivons pas seul. Il n’est plus possible, aujourd’hui, de se développer sur son seul territoire, sans avoir une stratégie internationale. Nous partageons le badminton avec près de 200 pays dans le monde, chacun ayant sa propre histoire. Nous ne pouvons pas l’ignorer. Notre ambition tient en un slogan: « Faire du badminton un sport majeur en France et de la France un pays majeur dans le monde. »

Quel rôle peut jouer la francophonie dans une telle stratégie ?

Un rôle très important. L’Association francophone de badminton est membre de l’AFCNO (Association francophone de comités nationaux olympiques). Grâce à cette dernière, nous bénéficions d’un jeune volontaire qui met actuellement en place son administration et sa communication. La francophonie est un axe majeur de formation et de développement des compétitions. A l’image du taekwondo, dont nous suivons l’exemple, nous souhaitons créer un événement francophone de badminton.

 

Retrouvez en intégralité l’interview de Richard Remaud ici .
Merci au site francsjeux.com pour son aide.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.