OPEN IVOIRE

logoFIBADDix jours avant les Internationaux de Côte d’Ivoire, le dimanche 20 mars 2016, la Fédération ivoirienne de badminton organise un Tournoi, appelé Open Ivoire, visant à la préparation des badistes avant les échéances internationales.

Ce tournoi est ouvert aux catégories de double hommes et double dames.

Inscriptions ouvertes jusqu’au vendredi 18 mars

Tarif : 5 000 Fcfa / Athlète

Contact : bfederation@ymail.com

Point sur les qualifiés pour la Thomas et l’Uber Cup

logo KunshanDu 15 au 22 mai prochain auront lieu les 29ème et 26ème éditions des Thomas et Uber Cup à Kunshan en Chine.

Ce tournoi constitue les championnats du monde par équipe masculine et féminine.

A la suite des différents championnats continentaux, on connait de nombreux pays qualifiés :

Thomas Cup

Japon ; Chine ; Indonésie ; Corée ; Inde ; Danemark ; Allemagne ; Angleterre ; France ; Mexique ; Nouvelle-Zélande ; Afrique du Sud

Uber Cup

Chine ; Japon ; Corée ; Thaïlande ; Danemark ; Allemagne ; Espagne ; Bulgarie ; Etats-Unis ; Australie ; Maurice

Quelques places restent donc à prendre dans chacune des compétitions. Ces places seront attribuées aux équipes ayant les meilleurs classements BWF.

Résultats des championnats continentaux

La semaine dernière se sont déroulés les championnats continentaux par équipe de tous les continents. Cette semaine riche en émotions a été marquée par les bons résultats de plusieurs francophones.

On notera ainsi la victoire des filles Mauriciennes, ce qui leur permet d’accéder pour la première fois de leur histoire à la phase finale de l’Uber Cup. Les performances des garçons mauriciens et algériens et des filles égyptiennes sont également à souligner, toutes ces équipes montant sur le podium.

Dans le championnat océanien, la bonne surprise est venue de Tahiti qui a décroché la première médaille de son histoire, en se défaisant de la Nouvelle-Calédonie dans le match pour la troisième place dans les championnats par équipe mixte.

En Europe, là encore, Kazan fut le théâtre de bonnes surprises, avec la médaille d’argent des garçons Français – qui remportent là la première médaille par équipe de leur histoire ; et avec la médaille de la même couleur des filles bulgares, qui ont créé l’exploit en éliminant les espagnoles en demi-finale.

Enfin, on notera la bonne seconde place de l’équipe canadienne aussi bien chez les filles que chez les garçons.

Voilà tous les résultats :

Asie 

Hommes : 1. Indonésie 2. Japon 3/4. Corée 3/4. Inde

Femmes : 1. Chine 2. Japon 3/4. Corée 3/4. Thaïlande

Afrique

Hommes : 1. Afrique du Sud 2. Maurice 3/4. Algérie 3/4. Ghana

Femmes : 1. Maurice 2. Egypte 3/4. Ghana 3/4. Ouganda

Europe

Hommes : 1. Danemark 2. France 3/4. Angleterre 3/4. Allemagne

Femmes : 1. Danemark 2. Bulgarie 3/4. Espagne 3/4. Allemagne

PanAmérique

Hommes : 1. Mexique 2. Canada

Femmes : 1. USA 2. Canada

Océanie

Equipe mixte : 1. Australie 2. Nouvelle-Zélande 3. Tahiti 4. Nouvelle-Calédonie

Hommes : Nouvelle-Zélande 2. Australie 3. Tahiti 4. Nouvelle-Calédonie

Femmes : 1. Australie 2. Nouvelle-Zélande 3. Nouvelle-Calédonie 4. Tahiti

[metaslider id=665]

Résultats des Internationaux de Rose Hill

Du 11 au 14 février se déroulait le tournoi des Internationaux de Rose Hill. Les badistes francophones représentés (Mauriciens et Algériens) ont brillé puisqu’ils ont réussi à se hisser en finale dans trois des cinq compétitions, décrochant même parfois le Graal.

Résultats :

Simple hommes : Aatish Lubah (Maurice) bat Julien Paul (Maurice)

Simple dames : Bridget Shamim Bangi (Ouganda) bat Johanita Scholtz (Afrique du Sud)

Double Hommes : Malan Andries/William Viljoen (Afrique du Sud) bat Mohamed Belarbi/Adel Hame (Algérie)

Double dames : Najjuka Gloria/Daisy Nakalyango (Ouganda) bat Evelyn Siamupangila/Ogar Siamupangila (Zambie)

Double mixte : Sahir Edoo/Yeldy Louison (Maurice) bat Emmanuel Yaw Donkko/Gifty Mensah (Ghana)

Vous pouvez retrouver un résumé détaillé de ces finales sur le site du Mauricien.

 

Place maintenant aux championnats d’Afrique par équipe !

Championnats continentaux

Cette semaine post Saint-Valentin sera également forte en émotions avec l’organisation de tous les championnats continentaux par équipe. Ces compétitions ont une forte importance puisque ça peut être l’occasion pour les fédérations de décrocher leurs billets pour la Thomas et l’Uber Cup qui auront lieu du 15 au 22 mai, à Kunshan en Chine.

logo badminton asiaAsie

Le continent asiatique sera le premier à ouvrir le bal puisque les festivités
se dérouleront du 15 au 21 février à Hyderabad en Inde.

Dans ce championnat très relevé, on souhaite bonne chance à la Thaïlande, membre associé de l’AFB.

Vous pouvez suivre les résultats ici.
Logo BCA

Afrique

Le Championnat africain suivra immédiatement, puisque celui-ci commence également le 15 février et se terminera le 19, jour des finales. La compétition se déroulera à Rose Hill, Maurice ; dans la même salle que le tournoi Future Series ayant eu lieu juste avant.

Parmi les fédérations francophones africaines, sont représentés Maurice, l’Algérie, l’Egypte et l’Ile de la Réunion.

Pour suivre tous les résultats, RDV sur le site de la BWF.

Europe
logo badminton europe

Mardi 16 février, ce sont les badistes européens qui entameront leur compétition. Les matchs qui auront lieu jusqu’à dimanche 21, se déroulent à Kazan en Russie.

De nombreux membres de l’AFB seront là représentés : Belgique, Bulgarie, Croatie, Estonie, France, Hongrie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, Ukraine.

Résultats

Site de Badminton Europe

Océanielogo océanie

Du 16 au 18 février auront lieu les Championnats d’Océanie en mixte auxquels se succéderont les Championnats d’Océanie par équipe féminine et masculine, dans la même ville d’Auckland en Nouvelle-Zélande.

Les deux pays francophones Tahiti et la Nouvelle-Calédonie auront à coeur de tirer leur épingle du jeu face aux ogres australien et néo-zélandais.

Pour suivre les matchs, RDV ici (championnats mixtes) et (championnats par équipe).

 

logo panAmPanAmérique

Enfin, à partir du 17 février, et jusqu’au 20, c’est l’Amérique, et principalement la ville de Guadalajara au Mexique qui vivra badminton

Parmi les quatre nations qui se disputeront le titre, nos encouragements iront bien évidemment à nos amis Canadiens !

Pour suivre les matchs, ça se passe ici.

 

Entretien avec Jacques Salvet Owono

A l’occasion de la future action de l’AFB qui consistera en un stage d’entrainement pour des joueurs de moins de 19 ans, en amont des Internationaux de Côte d’Ivoire qui auront lieu du 31 mars au 3 avril, nous avons voulu revenir sur la semaine multi-activités organisée par l’AFB fin août 2015.

Jacques Owono 1Entretien avec Jacques Salvet Owono

AFB : Peux-tu nous rappeler quel était ton rôle lors de la semaine multi-activités ayant eu lieu au Cameroun l’année dernière ?

Réponse Jacques : Je vous remercie pour cette interview. Evidemment, l’histoire retiendra que la première semaine multi – actions de l’AFB a eu lieu à Yaoundé du 26 au 30 août 2015 et cela a été pour un coup d’essai, un coup de maître avec un satisfecit général de tous les acteurs des différents pays ayant pris part.

Alors, sur proposition de la fédération camerounaise de badminton (Fecabad) et avec accord du bureau exécutif de l’Association Francophone de Badminton, il m’avait été confié l’encadrement technique des jeunes badistes (joueurs de badminton) venus de tous les pays. En tant qu’entraineur de badminton en charge des jeunes, mon rôle était d’entretenir les qualités physiques de ces jeunes, sans toutefois les fatiguer avant la compétition francophone. Je devais également les amener à accroître leur potentiel technique selon les niveaux qui n’étaient forcément pas homogènes, de les aider à retrouver les sensations en situation réelle de matchs, d’améliorer les coups techniques défensifs et offensifs dans les différentes zones du terrain, d’améliorer la vitesse au plan de la mobilité, de faire un aperçu au jeu en double et en double mixte afin de corriger et d’ajuster les principes fondamentaux du déplacement, du replacement et des trajectoires des frappes.

Un autre objectif était celui de développer chez les jeunes joueurs, l’esprit de jouer ensemble, de partager les expériences culturelles, d’amitiés, des valeurs sportives, des vertus et de l’éthique sportive (Fair – Play, entraide etc…).

Pour atteindre ces objectifs, j’ai élaboré une planification journalière de ces séances d’entrainements. Des exercices de routine, de régularité et de vitesse ont permis d’aider les jeunes à progresser chacun à son niveau. En compagnie de M. Annirao Dajee (Developement Manager de la Confédération Africaine de Badminton) et de M. Olivier Bime (Directeur de la semaine multi – actions de l’AFB – Entraineur National en France), nous avons observé et analysé les matchs des joueurs pendant le tournoi francophone. Ainsi nous avons noté et d’enregistré les manquements techniques, tactiques et psychologiques (mentalement fragiles) chez les jeunes joueurs ; ce qui a fait l’objet d’autres séances d’entrainement avec les joueurs pour corriger et leur donner une meilleure approche tactique et technique pendant leurs prochains matches et améliorer leurs performances.

Quel est ton sentiment général sur cette semaine ?

semaine mutli-activités cameroun
Photo de la semaine multi-activités au Cameroun en 2015

 

Mon sentiment est celui d’un acteur passionné et permanent dans le développement du badminton, qui voit sa discipline sportive franchir un autre cap de son développement dans les pays francophones d’Afrique ; qui sont quand même le ventre mou du badminton sur le continent. Et c’est bien pensé que les actions de l’AFB débutent sur le continent africain et dans les pays francophones du monde, où on observe un fossé technique entre joueurs, entraineurs et officiels francophones d’Afrique et ceux des pays anglophones d’Afrique, dû peut être à nos cultures sportives en zones francophones d’Afrique qui sont bien plus orientées vers d’autres sports ou alors dû à la période/temps de la découverte du badminton par nos pays ou encore dû aux mécanismes de promotion et de développement initiés dans ces zones qui n’auraient pas tenu les promesses…Ce projet (semaine multi – actions de l’AFB) qui est né et qui fait son chemin, renforcera et accompagnera les initiatives des fédérations civiles nationales, des projets des comités nationaux olympiques en direction du badminton et certainement en appui aux actions de la Confédération Africaine de Badminton qui est partie prenante depuis août 2015 à Yaoundé. C’est donc une initiative encourageante que nous aimerions beaucoup plus inclusive avec tant les pays francophones d’Afrique, que les pays francophones du reste du monde ; question d’asseoir la notoriété de l’AFB dans la sphère du badminton internationale.

Tu es également camerounais, et à ce titre, dirais-tu que cet évènement a changé quelque chose pour le badminton au Cameroun ?

Forcément oui, l’organisation de cette semaine multi – activités de l’AFB au Cameroun, a changé de façon positive et significative le regard que les profanes et les autorités sportives avaient du badminton. Par des préjugés, le badminton a très souvent été considéré dans les pays francophones et au Cameroun en particulier, comme un sport moins attractif en termes de spectacle sportif, moins populeux en termes d’affluence mais également vu comme un sport réservé aux personnes nanties et pas accessibles à tous.

La semaine multi – activités de l’AFB organisée en août 2015, a ainsi participé à estomper ces préjugés-là, vu le spectacle sportif offert par les jeunes badistes, vu le brassage des cultures et la présence des spectateurs ; toute chose qui n’a que contribué à rehausser l’image de notre sport auprès de la population et des responsables en charge du sport qui venaient assister à ces différentes activités de l’AFB au palais des sports de Yaoundé. Du stage destiné aux jeunes badistes, en passant par le stage des officiels techniques (arbitres, juge de ligne, juge de service etc…), et celui des entraineurs, pour finir avec la compétition francophone dans tous les tableaux (simple homme, simple dame, double hommes, double dames et double mixte), on a que des souvenirs indélébiles.

Depuis le mois d’août 2015, on a ressenti un peu plus de considération de notre fédération au niveau du ministère des sports, de l’ouverture avec les médias audio et télés qui s’intéressent à nos activités, plus important, l’engouement de nombreux jeunes de tous horizons, de toutes les couches sociales qui intègrent les clubs pour la découverte et pour apprendre à jouer au badminton avec des créneaux bien structurés et ceci avec l’accord parental. L’autre satisfecit est que les jeunes badistes compétiteurs ayant fait le tournoi et même les joueurs seniors, comme un stimulus, sont beaucoup plus motivés et réguliers à leur séance d’entrainement avec l’envie de s’améliorer, de progresser et de rêver plus grand lors des futures compétitions internationales. Que dire des officiels techniques et des entraineurs, qui malgré leurs occupations professionnelles, trouvent du temps pour encadrer des groupes de badistes et pour officier lors des compétitions nationales en tant que des bénévoles parfois. Cela est un vrai signe de développement qui est amorcé et on ne peut que s’appuyer dessus pour construire.

Plus généralement, pour l’Afrique ?

A mon humble avis, le développement du badminton sur le continent est en plein essor et mérite une synergie, une mobilisation et une coordination d’actions, afin de multiplier ce genre d’initiatives au bénéfice des premiers acteurs sur le terrain et ainsi atteindre les objectifs que se fixent toutes les associations œuvrant à la vulgarisation de ce sport. On connait, l’intérêt, l’implication et l’attention particulière qu’a la BWF (Badminton World Federation) pour ce type d’opération promotionnelle du badminton.

Revenant à votre question, il suffit de voir combien ils sont nombreux les pays francophones qui souhaitent abriter une semaine multi – activités de l’AFB ; pour comprendre l’impact et l’écho que cette activité organisée en août 2015 au Cameroun, a pu avoir sur le continent. Je pense que les actions de l’AFB sont une plus-value pour le badminton mondial et spécifiquement pour le badminton dans les pays francophones d’Afrique et dans le monde également. Faut – il le dire, pour ne parler que des performances des badistes francophones de haut niveau, un constat se dégage, celui qu’on accuse un léger retard sur les badistes pays anglo-saxons et des pays asiatiques. Et c’est bien que l’Afrique puisse déjà bénéficier en premier de ce genre de projet sur son sol et en étroite collaboration avec la BCA (Confédération Africaine de Badminton), l’AFB apporte ainsi un appui non négligeable au développement du badminton africain.

Un mot pour les futurs participants au stage de l’AFB en Côte d’Ivoire ?

Je leur dis, bonne  chance et bienvenue dans la famille de l’AFB. Sachez que, parce que vous avez été choisis par votre fédération pour participer à ce stage en Côte d’Ivoire, vous êtes des privilégiés et je vous souhaite d’être sage et responsable ; parce qu’avec la discipline, l’assiduité et le travail, vous serez des futurs champions du monde de badminton. Chers ami (es), je vous souhaite bien de bonnes choses, profiter de ce stage pour vous améliorer au plan physique, surtout techniquement et tactiquement ; les deux plans où nous avons pu constater en 2015 à Yaoundé, un manque de constance, de lecture, de variation et de régularité chez les jeunes plus prometteurs.

Pour les nouveaux qui n’ont pas fait le précédent stage de l’AFB à Yaoundé 2015, soyez les bienvenus et avant toute chose, rassurez-vous, l’AFB est une grande famille où les joueurs de tous les pays inter – échanges sans protocole, partagent leur l’expérience culturelle et d’amitié avec les autres, prennent plaisir à jouer au badminton ensemble dans la convivialité. Les joueurs ayant déjà participé vous aideront sans doute à vous intégrer. Vous êtes jeunes, l’idée est de vous amuser en gardant les objectifs que vous vous assignez comme priorités.

M. Olivier Bime, Directeur de cette semaine multi – actions, et également entraineur national français et de haut niveau de la BWF,  vous aidera à accroître votre potentiel technique pour mieux aborder vos matchs lors de l’open international de Côte d’Ivoire qui suivra dans la foulée. Vous apprendrez énormément et vous en sortirez gagnant j’en suis sûr.

 

Merci Jacques ! 

Rose Hill International 2016 – Maurice

Le 11 février commence le tournoi Future Series, Rose Hill International à Maurice.

Des compétitions en simple dames, simple hommes, double dames, double hommes et double mixte auront lieu.

La Francophonie sera bien représentée, avec la présence de nombreux badistes mauriciens et quelques athlètes algériens.

Vous pouvez retrouver les différents tableaux ici.

Pour suivre les matchs en direct, rdv sur le site de la BWF.

 

Bonne chance à tous les badistes francophones !