Stages CONFEJES/AFB en décembre à Niamey (Niger)

Suite à la signature de la convention CONFEJES/AFB en 2016 à Paris, un deuxième événement s’est tenu à Niamey au Niger du 19 au 22 décembre 2017, après celui de Brazzaville en octobre 2016.

Il s’agissait d’un double stage avec une formation d’entraineur de premier niveau et non diplômante, et un stage d’entrainement de joueurs de moins de 19 ans.

Six pays étaient invités par la CONFEJES pour cette manifestation destinée aux pays de l’Afrique de l’ouest : Burkina Faso, Guinée, Mali, Sénégal, Togo et Niger bien-sûr, le pays hôte.

Les treize entraineurs et dix-huit joueurs (neuf filles et neuf garçons) présents, étaient encadrés par Lamidi Eliassou (Togo) et Nda Richard Kouakou (Côte d’Ivoire) – tous deux sortants du stage d’entraineurs de la BCA, niveau 2 BWF qui venait de se dérouler à Cotonou au Bénin (voir prochain article) -et bien sûr Olivier Bime, le cadre de l’AFB.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée le 20 décembre 2017, sous la présidence de Monsieur le Ministre de la Jeunesse et des Sports du Niger, Mr Moctar Kassoum et de Monsieur le Secrétaire Général de la CONFEJES, Bouramah Ali Harouna, ainsi que Abdoulaye Hassane Issoufou, le dynamique Président de la Fédération nigérienne de Badminton. A noter que Mr le Ministre a frappé dans le volant devant les caméras de la télévision et que ces images sont apparues au journal télévisé le soir même.

Dans leurs interventions, ils ont tous loué la pertinence de cette action, encouragé les sportifs et les entraîneurs, et promis d’accompagner toute action allant dans le sens du développement de cette discipline sportive dans les états et gouvernements de l’espace francophone.

Après trois jours de stage, une compétition par équipes a mis aux prises six équipes qui se sont affrontées toutes entre elles en trois matches : un simple dames, un simple messieurs et un double mixte.

Les résultats :

1er BURKINA FASO bat Togo 2-1 ; Niger 2 3-0 ; Niger 1 2-1 ; Guinée 3-0 ; Mali 3-0

2d TOGO bat Mali 3-0 ; Guinée 3-0 ; Niger 2 3-0 ; Niger 1 2-1

3ème  MALI bat Guinée 3-0 ; Niger 2 3-0 ; Niger 1 2-1 ;

4ème NIGER 1 bat Niger 2 3-0 ; Guinée 3-0

5ème NIGER 2 bat Guinée 3-0

6ème GUINEE

 

Les autorités sportives locales sont venues remettre les coupes et médailles, en présence du Secrétaire Général de la CONFEJES et du Président de la Fédération nigérienne. La cérémonie a été suivie d’un méchoui offert aux participants.

Félicitations aux stagiaires et au Président Hassane Issoufou qui a su mobiliser une équipe dynamique et disponible autour de lui pour cette première organisation internationale en badminton très réussie.

Et tous les remerciements bien évidemment à la CONFEJES qui a pris en charge le déplacement, l’hébergement et les repas de tous les stagiaires.

Retour sur le stage de Cotonou (Bénin) en Novembre 2017

Au mois de novembre, s’est tenu à Cotonou un stage de joueurs de moins de 15 ans accolé à la fin du stage francophone d’entraineurs de niveau 2 BWF de la BCA.

Ainsi, sept entraineurs déjà titulaires du premier niveau ont pris part à cette formation : un camerounais, un ivoirien, un togolais et quatre béninois.

Initialement, cette action devait être menée conjointement par la BCA, l’AFB et la CONFEJES, mais ce dernier partenaire a dû repousser la date de son engagement, d’où le stage de Niamey un mois plus tard. L’AFB a tenu à maintenir son action, mais a été contrainte de réduire la liste des invités et c’est donc trois pays (la Côte d’Ivoire, le Togo et le Bénin) qui ont participé à cette action d’entrainement.

16 jeunes ont pris part aux entrainements (8 filles et 8 garçons) et chaque délégation était encadrée par un entraineur de sa fédération qui a ainsi pu travailler avec les entraineurs en formation.

La fin du stage d’entraineurs mené par le mauricien de la BCA Dajee Annirao a été consacré à de la pratique directe sur les joueurs du stage de jeunes, mené sous la direction d’Olivier Bime.

Un travail exigeant et intense, dans des conditions idéales (deux entraîneurs par courts pour trois joueurs), a permis aux joueurs d’effectuer d’importants progrès en peu de temps.

Le stage s’est conclu par une compétition par équipes où les pays s’affrontaient selon la formule de la Coupe Sudirman (cinq matches, un par discipline).

C’est la Côte d’Ivoire qui a remporté cette compétition.

Les résultats :

1er : Côte d’Ivoire bat Bénin A 3-2, Togo 3-2 et Bénin B.5-0

2d : Bénin A qui Togo 3-2 et Bénin B 5-0

3ème : Togo bat Bénin B 3-2

4ème : Bénin 2

Ce stage s’est déroulé dans d’excellentes conditions grâce à l’organisation sans faille du président de la fédération béninoise Aubin Assogba et son équipe ; il a eu lieu sur les cinq courts de la belle salle du stade de l’Amitié où des espaces avaient également été aménagés pour effectuer le cours entraîneurs et les déjeuners.

Cette compétition, espérons-le, doit en appeler d’autres ; comme à Niamey un mois plus tard, avec une formule différente, ce type de compétitions permet en effet aux joueurs et aux entraîneurs de beaucoup progresser durant la compétition, mais aussi d’évaluer les progrès de chaque pays.

Olivier Bime a profité de sa venue à Cotonou pour se rendre au Togo voisin, à Lomé, pour rendre visite à l’équipe dirigeante désemparée depuis le décès du charismatique président de la fédération togolaise, Alegbeh Essofa Sakibou. Cette visite a permis de se rendre compte de l’état de développement du badminton au Togo, de rencontrer quelques autorités institutionnelles du sport et de discuter de projets de développement.

Un nouveau volontaire international renforce l’AFB !

Arrivé ce mercredi au sein de l’AFB, Louis-Arthur Beljean est le quatrième volontaire international de l’association. Succédant à Nicolas Guérin, son rôle sera de soutenir le développement du badminton dans l’espace francophone aux côtés d’Olivier Bime. Nous sommes très heureux d’accueillir Louis-Arthur au sein de l’association.

Evolution de notre site internet

Une de ses principales missions sera également de moderniser, réorganiser et actualiser au quotidien le site internet de l’AFB dans le but d’améliorer l’accessibilité du site. Il est primordial de renforcer la promotion des activités de notre association francophone sur internet et les réseaux sociaux. N’hésitez pas à le contacter et à lui proposer du contenu (informations, photos, résultats…). Le site redémarre dès maintenant !

Nom : Beljean                                   Prénom : Louis-Arthur

Tel : 06 73 47 70 96                        Mail : la.beljean@francobad.org

Stages à Haïti avec la Confédération Panaméricaine

Le projet initié il y a quelques mois avec la Confédération Panaméricaine a été réalisé du 24 au 30 août à Port au Prince à Haïti.

Il s’agissait d’une stage d’entrainement de jeunes de moins de 15 ans et d’un stage parallèle pour leurs entraineurs.

Ces activités ont concernés cinq des six fédérations francophones du continent américain : Canada (avec le Québec et le Nouveau Brunswick), Martinique, Guadeloupe, Guyane et Haïti. Seule Ste Lucie était absente.

21 jeunes ont pris part au stage et 7 entraineurs se sont formés.

Cofinancé par la PanAm et l’AFB, ce projet a également reçu une contribution importante du Comité Olympique haïtien qui a pris l’hébergement et les repas de tout le monde, ainsi que les visites locales, à sa charge.

Ces stages ont été encadrés par Didier Nourry et Olivier Bime (responsable de l’opération) pour l’encadrement des jeunes et Guillaume Gailly pour la formation des entraineurs. A noter que celle-ci donnait une certification du niveau 1 de la BWF.

La reconduction de cette action est envisagée tant elle a donné satisfaction aux différentes parties prenantes.

Championnats du monde

Cette semaine ont lieu du 21 au 27 août à Glasgow en Ecosse, les 23 èmes championnats du monde de badminton

Plusieurs joueurs francophones étaient présents.
L’avant dernier francophone en lice Brice LEVERDEZ n’a rien pu faire contre la tête de série numéro 10 Tian HOUWEI 21-14 21 8

Après son exploit du premier tour contre LEE Chong Wei 21-19 22-24 21-17, Brice a battu le croate ZVONIMIR DURKINJAK 16-21 21-19 22-20

Badminton – Badminton World Championships – Glasgow, Britain – August 22, 2017

 

 

 

 

 

Les français Bastien KERSAUDY et Julien MAIO en double , Emilie LEFEL et Anne TRAN, Lorraine BAUMANN et Audrey FONTAINE en double, et Lucas Corvée en simple ont perdu au deuxième tour.

Tout comme les belges MATIJS DIERICKX et FREEK GOLINSKI , les estoniennes KRISTIN KUUBA  et HELINA RUUTEL , les suisses NADIA FAKHAUSER  en double avec SANNATASAH SANIRU et Sabrina JAQUET ou encore la bulgare MARIYA MITSOVA

Nous souhaitons bonne chance à la dernière francophone encore en lice et thailandaise RATCHANOK INTANON (8)Elle affronte aujourd’hui (vendredi) Chen YUFEI la tête de série numéro 9 pour une place en demi-finale

Akwaba au badminton francophone à Abidjan !

Voici le récit de Nicolas Guerin qui est volontaire à l’Association Francophone de Badminton.

Du 21 au 30 juillet 2017 se sont déroulés en Côte d’Ivoire à Abidjan les huitièmes Jeux de la Francophonie. Accompagné par Olivier Bime, son tuteur à l’AFB, Nicolas a rejoint sur place la fédération ivoirienne de Badminton et son président Honoré Zolobé. Il nous raconte aujourd’hui cette expérience francophone riche en souvenirs sur le site de l’AFCNO (Association Francophone de Comités Nationaux Olympiques)

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous le lien

http://www.afcno.org/2017/08/16/akwaba-au-badminton-francophone-a-abidjan/

Rencontre avec Jérome Agnimel et Ousmane Ouedraogo

 

 

 

 

Avant de repartir en France, Nicolas Guerin a prolongé sa mission des animations périphériques d’Abidjan en allant rendre visite le 3 août à Guymax, entraineur du club de Dabou, ville à 1 heure d’Abidjan.
Rencontre avec deux sportifs : Akpa Jerome Ibrahim AGNIMEL et Ousmane OUEDRAOGO , deux jeunes U 19 qui progressent vite.
Entretien avec eux pour mieux les connaître, leur style de jeu, leurs tournois passés ou futurs, leurs concurrents et leur club. Nous avons également évoqué d’autres sujets tel que le problème du matériel de badminton, très cher en Côte d’Ivoire ou encore le manque d’infrastructures.
Le club de Dabou qui comporte une trentaine de jeunes se déroule en plein air et ne cesse d’avoir de nouveaux adhérents.

 

 

 

 

 

Immersion à Dabou :
Entretien avec Jérôme Agnimel :

Jérôme Agnimel est 3ème au classement en U19, 1354 ème en simple et 1032 ème double.

Nicolas Guerin : Bonjour je m’appelle Nicolas Guérin, je travaille à la fédération française de badminton pour l’AFB.
Après les jeux de la francophonie, je voulais venir à Dabou car Guymax était avec nous aux jeux. Il m’a parlé de ce club qui a l’air de se développer petit à petit.
J’avais quelques questions à te poser pour en savoir plus.

Nicolas Guerin : Depuis combien de temps t’entraînes tu ici ?

Jérôme Agnimel : Ça fait pratiquement 2 ans

Nicolas Guerin : Quels sont tes résultats nationaux ?

Jérome Agnimel : Sur le plan national je suis 3 ème au classement en U16

Je suis 1354 ème en simple et 1032 en double

Nicolas Guerin : A quels tournois as-tu participé ?

Jérôme Agnimel : Les internationaux de Côte d’Ivoire est un mon dernier tournoi auquel j’ai participé.

Nicolas Guerin : Car là tu as quel âge actuellement

Jérôme Agnimel : 16 ans

Nicolas Guerin : Quels sont tes objectifs de tournois dans le futur ?
Jérôme Agnimel : J’aimerais si possible être parmi les meilleurs possibles du continent

Nicolas Guerin : On m’a parlé d’une action en Chine, est ce que tu peux m’en dire plus ?

Jérôme Agnimel : Nous serons peut-être deux à partir, Ousmane et moi à partir pour progresser et améliorer notre niveau de jeu.

Nicolas Guerin : Concernant ton jeu ici, comment tu pourrais me le décrire. Quels sont les coups que tu n’aimes pas trop ?

Jérôme Agnimel : Ce qui me fatigue c’est mon côté revers et ma concentration.

Nicolas Guerin : Parce que tu te fatigues vite c’est ça ?

Jérôme Agnimel : Oui

A l’inverse, quels sont les coups que tu apprécies. Les entraineurs t’ont aidé à améliorer certains coups, si oui lesquels ?

Jérôme Agnimel : Le smash et mon jeu à pied parce que du coup c’est ce que j’ai appris ici.

Nicolas Guerin : Il y a deux parties ici, il y a une partie entrainement mais vous faites également des matchs, régulièrement à l’entraînement.
Qui est le joueur que tu aimes le plus affronter ?

Jérôme Agnimel : J’aime beaucoup affronter Ousmane Ouédraogo et c’est celui que j’ai le plus affronté.

Nicolas Guerin : Est-ce que tu pourrais dire qui a gagné le plus de fois entre vous deux ?

Jérôme Agnimel : C’est à peu près pareil.
Nicolas Guerin : Je lui demanderais si c’est pareil… (rires)

Vous êtes 30 dans le club c’est ça

Jérôme Agnimel : Oui pratiquement

Nicolas Guerin : A part Ousmane est ce que tu as d’autres rivaux ?

Jérôme Agnimel : Oui

J’ai un rival, Franck Zolobe, qui a moins joué ces derniers temps car il manque de matériel

Nicolas Guerin : Parce que Franck Zolobe est classé combien lui ?

Franck Zolobe est classé 2 eme au niveau national et 5 eme au niveau africain

Nicolas Guerin : Où sont les salles où il est possible de jouer à Abidjan ?

Jérôme Agnimel : ll y en a une salle Treichville, au « Calao » et à « Equinoxes »

Nicolas Guerin : Est-ce que tu peux me dire combien coute une raquette en Côte d’ivoire en francs CFA (ndlr 1 euro = 650 francs)

Jérôme Agnimel : 199 000 francs CFA

Nicolas Guerin : Et une boite de volants en plastique coûte entre 15000 et 20000 francs CFA

 

 

 

 

 

 

Interview Ousmane Ouedrago :

Ousmane Ouedraogo est en U19 classé 1 ivoirien et 14 africain.

Il est 938 ème mondial en simple, 1032 en double hommes et 1348 en double mixte.

 Nicolas Guerin : Ça fait combien de temps que tu fais du badminton ici ?

Ousmane Ouedraogo : Ça fait 2 ans

Nicolas Guerin : 2 ans à Dabou ok, j’imagine tu as fait plusieurs tournois quels sont tes résultats ?

Ousmane Ouedraogo : J’ai fait les internationaux de Côte d’Ivoire, j’ai perdu en huitièmes de finale. Aux Internationaux du Bénin, j’ai été éliminé au 1 er tour. Et aux Internationaux du Cameroun, j’ai été éliminé en quarts de finale.

Nicolas Guerin : Parce que du coup tu dis que tu t’entraines depuis 2 ans, vous êtes combien dans ce club ?

Ousmane Ouedraogo : Nous sommes une trentaine

Nicolas Guerin : Combien y a-t-il d’entraineurs à part Guymax ?

Ousmane Ouedraogo : Un autre entraineur est présent.

Nicolas Guerin : Les entrainements vont de quelle période à quelle période ?

Ousmane Ouedraogo : Du premier trimestre au troisième trimestre.

Nicolas Guerin : Les terrains sont en plein air, ce n’est pas trop dur niveau conditions climatiques, quand il pleut trop ? Quand il y a trop de vent j’imagine que vous ne jouez pas forcement ? Comment ça se passe ?

Ousmane Ouedraogo : Quand il pleut et qu’il y a trop de vent, on ne joue pas, on arrête. Nous n’avons déjà pas joué 3 jours consécutifs une fois.

Nicolas Guerin : Pour parler de ton jeu, quels sont les coups que tu aimerais améliorer ?

Ousmane Ouedraogo : Les coups que j’aimerais améliorer, il y a mon côté revers, ça me fatigue un peu.

Nicolas Guerin : Et à l’inverse les coups que tu préfères ?

Ousmane Ouedraogo : Je préfère les smashs ainsi que les amortis.

Nicolas Guerin : Et du coup vous êtes 30, ça va de quel âge à quel âge ?

Ousmane Ouedraogo : Les âges varient de 10 à 16 ans.

Nicolas Guerin : Et tu te vois continuer longtemps dans le badminton ?

Ousmane Ouedraogo : Oui

Nicolas Guerin : Car du coup tu es en quelle classe actuellement ?

Ousmane Ouedraogo : Je suis en Seconde.

Nicolas Guerin : Vous êtes 30, est ce que tu sais ça a augmenté par rapport à l’année dernière ?

Ousmane Ouedraogo : Au début on était 2 avec Jérôme, et maintenant cela va jusqu’à une trentaine.

Nicolas Guerin : Par contre comment ça marche, bouche à oreille, il y en a un qui dit à ses amis de venir et ils viennent ?

Ousmane Ouédraogo : Oui quand nos amis nous voient jouer on leur dit que c’est intéressant et de venir s’inscrire.
Nicolas Guerin : Parce que c’est gratuit, ou est ce qu’il faut payer pour assister ses leçons ?

Ousmane Ouedraogo : C’est gratuit si on veut s’inscrire et on nous prête des raquettes si on n’a pas d’argent pour pouvoir en acheter une.

Nicolas Guerin : En tout cas je pense qu’en matière de communication c’est bien, si vous êtes passés de 2 à 30, il y a une progression de 28 et ça peut encore progresser.
Je vous conseille même de faire des petites affiches, d’en parler un peu au tour de vous…

Ousmane Ouedraogo : Pour les compétitions nationales, quand on va y participer, nos amis viennent nous voir cela donne envie à nos amis de pratiquer à leur tour.

Nicolas Guerin : Pour terminer, tes prochaines échéances, quels sont les prochains tournois où tu aimerais participer ? Je sais qu’il y a les internationaux de Côte d’Ivoire prochainement ?

Ousmane Ouedraogo : J’aimerais faire le tournoi d’Ile Maurice mais à cause de l’avion c’est plutôt cher. Il faut avoir les moyens.

Nicolas Guerin : Je te souhaite bon courage et bonne continuation et j’espère que tu vas continuer à apprécier et à faire autant de bons résultats comme tu le fais actuellement.